Les périphrases verbales du domaine (ibéro)roman

Proposition de Sophie Sarrazin et Sophie Azzopardi (Université de Montpellier)

L’intérêt porté, depuis une vingtaine d’années, à l’expression du temps, de l’aspect et de la modalité dans les langues romanes a placé la question des périphrases verbales au centre des préoccupations, et a révélé toute la complexité de ces ensembles verbaux. Les fonctionnements spécifiques qu’on leur reconnaît soulèvent d’abord des questions théoriques : la périphrase doit-elle être considérée comme une unité sémantique, au même titre qu’une forme verbale synthétique ou comme une réalité purement relationnelle ?

Si, pendant longtemps, la question de la périphrasticité verbale a été limitée à celle de l’auxiliarité, la difficulté à dégager des critères identificatoires uniques et stables du fonctionnement périphrastique à partir de données sémantico-syntaxiques a conduit à élargir le champ d’analyse, en questionnant la portée cognitive et le fonctionnement pragmatico- discursif de ces associations verbales.

Cette section a donc vocation à accueillir des éclairages multiples, issus d’approches variées et menées dans une perspective diachronique (avec, par exemple, l’étude des processus de figement: grammaticalisation / réanalyse) ou dans une perspective synchronique. Les analyses contrastives, centrées sur une ou plusieurs langues du domaineibéro-roman et éventuellement étendues à des langues romanes non ibériques, sont les bienvenues.

Version en espagnol

Las perífrasis en el ámbito (ibero-)románico
El interés que viene suscitando, desde hace dos décadas, la expresión del tiempo, del aspecto y de la modalidad en las lenguas románicas ha hecho de la cuestión de las perífrasis verbales un tema central, arrojando luz sobre la enorme complejidad de las mismas. Los comportamientos específicos que se les reconoce plantean una serie de interrogantes, en primer lugar de índole teórica, como el de saber si la perífrasis ha de considerarse una unidad semántica, al igual que una forma verbal sintética, o, al contrario como una realidad estrictamente relacional.

Durante mucho tiempo, los trabajos sobre perifrasticidad se han limitado a la cuestión de la auxiliaridad. Pero los problemas encontrados a la hora de identificar con criterios semántico-sintácticos únicos y estables el comportamiento perifrástico han contribuido a ampliar el campo de análisis, interrogando el alcance cognitivo de las perífrasis o su funcionamiento pragmático-discursivo.

Esta sección aspira a acoger diversos enfoques, procedentes de distintos acercamientos teóricos y metodológicos, ya sea en una perspectiva diacrónica (por ej., con el estudio de los procesos de fijación: gramaticalización / reanálisis) o en una perspectiva sincrónica. Son bienvenidos los análisis contrastivos, centrados en una o varias lenguas del ámbito iberorrománico o extendidos a otras variedades románicas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s